+33 (0)1.58.71.21.99

Indicateurs

Librairie des indicateurs

Indicateurs Représentation graphique Figures chartistes Vocabulaire Chandelier japonais
113 Indicateurs référencés :


Chaikin Oscillateur

Description

L'oscillateur de Chaikin est un oscillateur de moyennes mobiles exponentielles calculées sur la base de l’indicateur Accumulation/Distribution. Il s’agit donc d’un indicateur de la forme oscillatoire qui fluctue au tour de la ligne de 0. Il peut donc aussi bien être positif que négatif. Le Chaikin Oscillateur repose sur les trois principes suivants :
• si le prix de clôture est au-dessus de la ligne médiane de la séance, on est en présence d’accumulation de la valeur. Inversement, la clôture sous la ligne médiane signifie une distribution,
• une progression saine des cours doit être accompagnée d'une progression des volumes,
• la comparaison des flux entrants et sortants de la valeur avec l’évolution des prix permet d’identifier les sommets et les creux à court terme.

Méthode de Calcul

Chaikin Oscillateur = MME courte de A/D - MME longue A/D


MME est une moyenne mobile exponentielle à x périodes.

A/D est l’indicateur d’Accumulation Distribution des Prix et Volumes

Analyse

De manière générale, les prix et les volumes progressent ensemble. Le cas contraire est une situation peu saine qui peut engendrer un retournement de tendance.
Ainsi si on atteint un plus haut sur le cours sans pour autant que l’ADC en fasse de même, il est fort probable que l’on assiste alors à un retournement à la baisse. Au contraire si le cours affiche un plus bas et l'ADC ne suit pas la même tendance, alors un retournement des cours à la hausse est probable.

Voici l’interprétation des volumes pour Marc Chaikin rédigée dans le livre de Steve Achelis, L’analyse technique de A à Z : « …le principe qui sous-tend mon oscillateur est triple. Premièrement si une action ou un indice clôture au-dessus de son point médian du jour », (voir Median Price) « alors il y a eu accumulation au cours de cette séance. Plus la clôture de l’action ou de l’indice est proche du plus haut du jour, plus l’accumulation est forte. Inversement si une action clôture au-dessous de son point médian du jour, il y a eu distribution au cours de cette séance. Cette distribution est considérée comme d’autant plus forte que les cours finissent près des plus bas du jour. »

« Le deuxième principe est qu’une progression saine des cours est accompagnée de volumes plus étoffés et d’une forte accumulation. Puisque le volume est le carburant qui alimente les rallyes, on considère que les volumes à la traîne sont le signe d’un manque de carburant nécessaire à assurer la hausse des actions. Inversement, les baisses se font habituellement dans de faibles volumes, mais finissent par des ventes paniques provoquées par des investisseurs institutionnels. Dans ces conditions pour considérer qu’un creux valide se développe, nous recherchons une reprise des volumes puis des bas inférieurs aux précédents qui ont été réalisés dans des volumes en baisse et avec une accumulation. »

« Le troisième principe est qu’en utilisant l’oscillateur de Chaikin, vous pouvez surveiller les flux de volumes entrants et sortants du marché. La comparaison de ses flux avec l’évolution des prix peut aider à identifier les sommets et les creux à court et moyen terme. »

« Puisqu’aucune approche ne fonctionne tout le temps, je vous suggère d’utiliser l’oscillateur conjointement avec d’autres indicateurs techniques pour éviter tout problème. Ma préférence va à une enveloppe des prix entourant une moyenne mobile à 21 jours et d’un oscillateur de surachat/survente, et que l’oscillateur n’arrive pas à dépasser ses précédents extrêmes avant de se retourner. Les signaux d’achat allant dans le sens de la tendance à moyen terme sont plus fiables que ceux qui vont contre la tendance. Un plus haut ou plus bas sur les prix confirmés par l’oscillateur ne veut pas nécessairement dire que le mouvement des prix va se poursuivre dans cette direction. Je considère plutôt cela comme un non-évènement. »

« Une deuxième façon d’utiliser l’Oscillateur de Chaikin consiste à considérer un changement de direction de l’oscillateur comme un signal d’achat/vente, sous réserve toutefois que ses signaux s’inscrivent dans le sens de la tendance. »

Graphique

Copyright Waldata (c)
Liens Ignorer la navigationAccueil > Analyse technique