Si vous n'arrivez pas à lire ce message, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.waldata.fr/mailing/14032014/index.asp
 

 
Revoir le Webinaire
AThelper FiboExpert

- WaldataCast: Cliquez ici
- Chaine Waldata Youtube: Cliquez ici
 
Module
AThelper FiboExpert
cliquez ici
 
Logiciel
Walmaster XE
cliquez ici

Nouveautés Investor Plus v.1.38.

En termes de stratégie de suivi de tendance, il faut distinguer deux approches.

L’approche la plus classique et la plus souvent utilisé passe par les étapes suivantes :

 • Identification du départ d’une tendance à l’aide des indicateurs techniques (moyennes mobiles, MACD, break out ….) ou à l’aide de l’analyse chartiste classique (cassure de trend, double bottom et etc.)

• Suivi de la position à l’aide d’un stop glissant suffisamment éloigné des cours afin de rester en tendance aussi longtemps que possible.

La deuxième approche  consiste à adopter une gestion dynamique et donc à trader uniquement les vagues de hausse (tendance haussier) ou de baisse (tendance baissière).  Une approche dynamique passe alors par les étapes suivantes :  


• Prise de la décision stratégique pour trader à la hausse ou à la baisse en fonction de la tendance globale
• Achat sur correction (tendance haussière) ou vente à découverte sur rebond (tendance baissière)
• Protection de la position par un stop placé sous le point d’achat
• Prise de bénéfices dès que la vague de hausse ou de baisse s’arrête.


Les deux approches sont rentables.  Néanmoins elles ont des exigences comportementales différentes.  En fonction de la personnalité de chacun il est nécessaire de choisir l’une d’entre elles.

À première vue l’approche classique parait plus confortable, car elle nécessite moins d’intervention et moins de surveillance. Mais en réalité tenir une position en tendance est très difficile psychologiquement. Voir les gains latents fluctuer sans arrêt, les voir disparaitre en partie, est très éprouvant psychologiquement.  De ce point de vue la gestion dynamique avec une prise de profit rapide, sans attendre que la tendance se renverse, offre un confort indiscutable.  

Ainsi, pour ceux d’entre vous qui aiment l’action et sont adeptes de décision rapide nous allons présenter une approche dynamique de gestion de la tendance.

De plus, du point de vue de l’analyse technique, une telle stratégie peut-être facilement mise en place à l’aide d’un outil chartiste connue sous le nom de retracement de Fibonacci.

Présentation des retracements de Fibonacci.

Le nom de l’outil chartiste vient du mathématicien italien Léonardo Fibonacci (1175 - 1250) qui a découvert la suite de Fibonacci et le nombre d’or.

Dans la suite de Fibonacci, chaque nombre est égal à l’addition des deux chiffres précédents: (1,1,2,3,5,8,13,21,34,55,89,144, 233,377...).

Dans la suite de Fibonacci, chaque nombre divisé par le nombre précédant est égal approximativement à 1,618 (par exemple,  21/13=1.6153, 34/21=1.6190, 55/34=1.6176, 89/55=1.6181). Ce nombre est alors appelé nombre d’or. De même, chaque nombre divisé par le nombre supérieur est approximativement égal à 0.6180 (13/21=.6190, 21/34=.6176, 34/55=.6181, 55/89=.6179 etc….), donc inverse du nombre d’or.  

Une telle symétrie se retrouve étrangement dans des nombreuses œuvres humaines et dans la nature. On retrouve le ratio de Fibonacci dans les peintures de Leonard de Vinci, la pyramide de Gizeh, les spirales logarithmiques (escargot) et ect.  

Appliquée à l’analyse des cours de bourse,  l’utilisation de la suite de Fibonacci et du ratio d’or permet de déterminer automatiquement les niveaux de support et de résistance qui apparaissent lorsque les cours entament une phase de consolidation dans une tendance haussière ou baissière.

Dans une tendance haussière, les niveaux de retracements sont déterminés à partir de la vague de hausse  qui a précédé la consolidation. Ainsi le point de départ du retracement est le cours le plus bas de la vague. Le point d’arrivée est le point le plus haut atteint par les cours.

Les niveaux de retracements clés sont 23.6%, 38.2%, 61.8%.

• Le niveau à 23.6% est obtenu en divisant un nombre par le nombre situé en troisième position au-dessus (par exemple 13/55 = 0.236) ;

 • Le niveau à 38.20% est obtenu en divisant un nombre par le nombre situé en deuxième position au-dessus (par exemple 13/34 = 0.382) ;

• Le niveau à 61.80% est l’inverse de nombre d’or.

Traditionnellement on rajoute deux niveaux à 50% et à 76.4% de retracements.

• Le niveau de retracements à 50% représente un seuil psychologique important, car il signifie que les cours ont effacé 50% du mouvement précédant.

• Le niveau à 76.4% est égal à 100% - 23.6%. En dessous de ce seuil, la tendance est fortement compromise.

Difficile d’affirmer  avec certitude la raison pour laquelle les retracements de Fibonacci fonctionnent très bien sur les marchés. Certainement il y a un phénomène d’auto réalisation, car cet outil est largement utilisé par les traders du monde entier. Peut-être est-ce dû réellement à  une loi de la nature à laquelle les marchés obéissent... Laissons ce débat philosophique de côté.  Ce qui est important pour nous c’est de savoir que les retracements de Fibonacci nous permettent de trouver des points d’entrée pertinents pour prendre position et trader la poursuite de la tendance.   

Mise en place de la stratégie.

Le processus décisionnel de suivi de tendance à l’aide des retracements de Fibonacci est très simple.

Pour commencer, vous devez identifier la tendance en cours, puis la vague de hausse ou de baisse que vous allez analyser. Plus vous travaillez à long terme et plus vous devez vous intéresser à des vagues de hausse ou de baisse importantes.

Dès que la progression des cours s’arrête et qu’une phase de correction débute, vous pouvez  utiliser l’outil de retracement de Fibonacci afin de déterminer les niveaux de support (résistance) sur lesquelles la correction et susceptible de s’arrêter.

Bien attendu vous ne pouvez pas savoir par avance si les cours vont s’arrêter sur le niveau à 23.6%, 38.2% ou 50%... Le signal d’achat ou de vente apparait uniquement lorsque les cours rebondissent de façon franche sur l’un de ses seuils.

Détermination des objectifs.

L’utilisation du nombre d’or permet de calculer les objectifs théoriques des cours en se basant sur la vague qui a précédé  le signal de rebond.  Ainsi trois niveaux d’objectif peuvent être déterminés :

• L’objectif I représente 61.8% de la vague qui a précédé le signal.
• L’objectif II qui représente 100% de la hausse ou de la baisse précédente.
• L’objectif III qui représente 161,8% de la vague précédente.

Le niveau de sortie théorique est donc obtenu en ajoutant ces ratios au point de déclenchement du signal.

 



 

Légende : Indice Eurostox50 sur base journalière. Le graphique montre un exemple de stratégie de suivi de tendance  à l’aide d’une méthode de travail basée sur la moyenne mobile à 30 périodes et un stop glissant basé sur le plus bas à 20 jours.


        Source : ATexpert Investor Plus pour WalMaster Xe




Légende : Indice SP500 en chandeliers de 4 heures. Le graphique montre un exemple de stratégie de suivi de tendance  à l’aide d’une méthode de travail basée sur les retracements de Fibonacci. Dans cet exemple les éléments  déterminés automatiquement sont: la vague analysée, les niveaux de retracements, le signal, les objectifs de cours.

 

 

Interprétation: Indice S&P 500 se trouve dans une forte tendance haussière -  toute correction est donc une opportunité d’achat. Le rebond sur le retracement à 76% donne une bonne opportunité pour jouer la poursuite de la tendance. Le premier objectif est rapidement dépassé. Les cours s’arrêtent nettement sur le deuxième objectif. La gestion dynamique implique donc une prise de bénéfices immédiate.  

 

Source : AThelper FiboExpert pour WalMaster Xe.

 

Légende : Indice CAC40en chandeliers de 4 heures. Le graphique montre un exemple de retracements de Fibonacci calculés par FiboExpert de Walmaster Xe.

 

Source : AThelper FiboExpert pour WalMaster Xe.

 

Légende : EUR/USD en chandeliers de 4 heures. Le graphique montre un exemple de signal de rebond sur 50% de retracements de Fibonacci. Les objectifs théoriques de hausse sont calcules par FiboExpert de Walmaster Xe en tenant compte de la vaque de hausse A-B. Le stop de protection tient compte de la volatilité calculée par l’indicateur Average True Range.

 

Source : AThelper FiboExpert pour WalMaster Xe.

Attention, il ne s’agit de pas de variation brut en pourcentage, mais bien de pourcentage de la hausse ou de baisse précédente. Par exemple si  lors de la vague précédente les cours ont monté de 100 points, l’objectif à 61.8% représente  68 – 69 points.

En fonction du contexte du marché, vous pouvez choisir l’un de ces objectifs ou adapter une stratégie de sortie progressive. De manière générale, lorsque la tendance est à ces débuts l’objectif à 100% voire à 161.8% peuvent être facilement atteints. Par contre, lorsque vous entrez sur une valeur qui a déjà bien progressée, vous devez être moins gourmand et viser l’objectif à 61.8%.  

 Placement de stop

 Afin de protéger votre position,  il est important de placer un stop initial sous le seuil de retracement qui a donné le signal. Il est conseillé d’utiliser un stop de protection qui tient compte de la volatilité.

 Afin de préserver ses gains et se protéger contre un retournement soudain du marché il est conseillé de protéger la position par un stop glissant.

 En conclusion.

Comme vous pouvez le constater, une stratégie basée sur les retracements de Fibonacci est facilement applicable sur l’ensemble des marchés et sur toute unité de temps. De plus, sa mise en application est assez simple. Elle est donc parfaitement adapée pour ceux d’entre vous qui débutent sur le marché.


Si vous ne désirez plus recevoir les newsletterter Waldata cliquez ici