Si vous n'arrivez pas à lire ce message, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.waldata.fr/mailing/130927/index.asp
 

Revoir le Webinaire
 FX Trading Tools


- Waldata Cast: Cliquez ici

- Chaine Waldata Youtube: Cliquez ici
 
Module

FX Trading Tools

cliquez ici
 
Logiciel

WalMaster Xe

cliquez ici

Optimisez votre timing sur le Forex
Article parue dans le e-magazine TRADERS' d'Octobre 2013.
La principale spécificité du marché des changes (Forex) est certainement le fait qu’en prenant une position vous traitez simultanément sur deux actifs. Par exemple, lorsque vous prenez une position acheteuse sur la parité EUR/USD vous êtes simultanément acheteur de l’euro (EUR) et vendeur du dollar américain (USD). L’évolution de votre position dépendra donc d’une part de la demande pour l’euro et d’autre part du niveau de la demande pour le dollar américain.

Lorsque le contexte macroéconomique et géopolitique provoque une forte demande pour l’euro, la parité EUR/ USD progresse à la hausse. Votre stratégie acheteuse sur EUR/USD est donc gagnante. Toutefois, lorsque la forte demande de l'Euro est accompagnée par une demande soutenue pour le dollar américain (USD) la parité EUR/ USD progresse que très peu. Votre stratégie acheteuse est donc dans le meilleur des cas « flat ».

Cette particularité du Forex rend rapidement insuffisante l’analyse technique classique basée sur la simple étude des courbes des différentes parités. Un signal technique pertinent apparu sur une parité peut rapidement être invalidé si vous ne tenez pas compte de l’évolution possible de chacune des monnaies qui compose votre position. Ainsi, chaque trader Forex qui recherche à optimiser la rentabilité de ces stratégies doit compléter son approche par une analyse de la tendance individuelle sur chacune des monnaies.

Pour ce faire la solution la plus simple et la plus rapide est la construction et l’utilisation des indices de devises. L’objectif du présent article est donc de vous donner tous les éléments pour réaliser efficacement une telle analyse et optimiser la rentabilité de vos opérations.

Les indices des devises

L’indice d’une devise est un indicateur technique qui représente l’évolution d’une monnaie par rapport à un panier des devises. Pour ce faire, un indice de devises utilise le principe de portefeuille équipondéré composé de l’en- semble des parités dont la devise analysée fait partie. En pratique et afin d’obtenir facilement un indice équipondéré, on utilise 5 parités, le résultat est souvent représenté par une courbe sur base 100 afin de simplifier la comparaison. Par exemple, USD Index représente l’évolution du dollar américain (USD) par rapport à

• Dollar australien (AUD)
• Euro (EUR)
• Livre sterling (GBP)
• Franc suisse (CHF)
• Yen (JPY)

USD Index est donc composé des parités suivantes : AUD/USD, EUR/ USD, GBP/USD, USD/CHF, USD/JPY. Pour respecter le principe d’équipondération, l’évolution de chacune des pari- tés compte pour 20% de l’indice. Notez que la devise analysée doit toujours être au numérateur. Il faut donc utiliser non pas la parité AUD/USD, EUR/USD et GBP/USD, mais leur inverse USD/ AUD, USD/EUR et USD/GBP. Graphiquement l’indicateur USD Index est représenté par une courbe en base 100. L’analyse de tendances de cette courbe réalisée à l’aide d’outils chartistes (supports résistances, trends, figures chartistes) permet de réaliser les anticipations relatives à la demande mondiale du dollar (USD).

Parametrage de l'indice USD (Dollar Americain).
Ce dialogue permet de configurer la composition de l’indice du dollar américain. La première colonne représente les parités utilisées.
La seconde colonne per- met de choisir le pourcentage de pondération que vous voulez affecter à chacune des parités. La troisième colonne permet d’inverses le sens de la parité. Source : AThelper FX Trading Tools du logiciel WalMaster Xe de Waldata.

Analyse croisée et mise en place de la stratégie de trading

En pratique, analyser une devise spécifique ne représente qu’un intérêt limité en termes de trading. Comme nous l’avons vu en introduction, pour initier une position sur le Forex il nous faut acheter une devise et vendre une autre. Partant de ce principe la stratégie la plus naturelle consiste- rait à acheter des devises fortes (en tendance haussière) et vendre des devises faibles (en tendance baissière). Pour résoudre cette « équation » il est nécessaire de faire appel à une analyse croisée des indices de devises. Une telle analyse est réalisable à partir d’un graphique en base 100 représentant les devises les plus traitées sur le marché de Forex, tels que le dollar américain (USD), l’euro (EUR), la livre sterling (GBP), le franc suisse (CHF), le yen (JPY), et une ou deux « commodities currencies » tel que le dollar australien (AUD) ou le dollar canadien (CAD).


Evolution de l’indice usd (dollar américain)
Le graphique représente l’évolution journalière en base 100 de l’indice de dollar américain depuis octobre 2012. Les tendances du dollar sont mises en évidence grâce à l’analyse chartiste traditionnelle. Source : AThelper FX Trading Tools du logiciel WalMaster Xe de Waldata.


A partir de ce type de graphique plusieurs stratégies de trading peuvent être mise en place...

Suivi de tendance.

La première stratégie est basée sur le suivi de tendance d’une monnaie en particulier. Pour simplifier l’explication, nous allons analyser le cas de la tendance haussière d’une devise que nous allons appeler « A ».



Evolution des indices de cinq monnaies
Le graphique représente l’évolution journalière en base 100 des indices : dollar américain, euro, livre sterling, franc suisse, yen et dollar australien.

La mise en place de la stratégie se fait alors en deux étapes :
• Identification d’opportunité d’achat sur la monnaie « A »
• recherche de contrepartie, donc de la monnaie « B » que nous allons vendre pour acheter « A ».

Dans une tendance haussière, les meilleures opportunités d’achat apparaissent lorsque les cours rebondissent sur le trend haussier ou lorsqu’ils sortent par le haut d’une figure de consolidation. C’est donc ce type de signal qu’il faut rechercher sur les indices de devises.

Une fois le signal détecté il faut trouver la monnaie « B » qui se trouve dans une tendance baissière. Pour initier la position il faut passer acheteur de la parité A/B ou vendeur de la pari- té B/A.


Analyse technique des indices de devises
L’analyse chartiste permet de détecter un signal haussier sur l’euro en avril 2013. En même temps le yen suit une tendance baissière.


Recherche de croisement.


Une autre stratégie de trading passe par la recherche de croisement entre deux devises « A » et « B ». Lorsque la courbe de la monnaie « A » passe au-dessus de la courbe de la monnaie « B », cela signifie que la monnaie « A » se renforce par rapport à la monnaie « B ». Il est donc possible de travailler cette tendance en achetant la monnaie « A » et en vendant la monnaie « B ». La stratégie consiste alors à se porter acheteur de la parité « A/B » ou vendeurs de la parité « B/A ». Un exemple de ce type de signal est parfaitement visible sur la parité AUD/JPY. A cette date, la courbe du dollar australien (AUD) croise à la hausse la courbe du yen (JPY). La parité AUD/JPY démarre donc une nouvelle impulsion haussière. Une position acheteuse d’AUD/JPY peut alors être initiée après une analyse graphique rapide de la parité elle- même. Une fois initiée la position est suivie par un stop glissant qui est remonté au fur et à mesure sur le niveau de support le plus proche.


Analyse croisée de l’indice des devises – exemple 1

Le graphique de gauche illustre le signal de croisement entre le dollar australien et l’euro est détecté en avril 2013 sur base journalière. Le graphique de droit représente l’évolution de la parité EUR/AUD depuis ce signal.

Approche contrarien.

Une approche contrarienne consiste à suivre des monnaies en tendance haussière et des monnaies en tendance baissière, puis à rechercher les figures de retournement telles que la cassure du trend, le double top (bottom), l’épaule tête épaule (inversé) et les biseaux.

Lorsque les signaux de retournement sont détectés sur deux devises simultanément il est possible d’initier une position contrarienne en vendant la devise forte qui présente un signe de retournement à la baisse et en ache- tant une devise faible qui se retourne à la hausse. Afin d’éviter les faux signaux, il est indispensable de confirmer le signal issu de l’analyse croisée, par une rapide analyse technique de la parité elle- même. Les signaux de confirmation recherchés sont donc les divergences ou les figures de retourne- ment, en cours de formation ou déjà formées.

Un exemple est visible sur la parité EUR/AUD. Le 2 septembre le dollar australien (AUD) sort par le haut de la figure en biseaux descendant (figure de retournement à la hausse). Simultanément on peut constater un double top et la cassure de la ligne de cou sur l’EUR. L’analyse graphique de la parité EUR/AUD met en évidence un double top en formation et une divergence baissière sur le MACD. L’ensemble de ces éléments techniques permettent donc d’envisager une position vendeuse sur EUR/AUD, donc vendeur EUR et acheteur AUD.



Analyse croisée de l’indice des devises – exemple 2
Le graphique de gauche illustre le signal baissier sur l’euro et le signal haussier sur le dollar australien. Les deux signaux sont apparus quasi simultanément en septembre 2013. Le graphique de droite représente l’évolution de la parité EUR/AUD depuis ce signal.

Comme dans toute stratégie contrarienne il est prudent de placer l’ordre stop sur le point mort dès que les cours touchent le niveau de retracement à 23.60%.

Comme vous pouvez le constater, dans le cas de la parité EUR/AUD, une analyse croisée des indices de de- vises nous a permis d’anticiper le retournement de ten- dance, prendre position au bon moment et sécuriser notre position rapidement. Cela ne serait pas possible en suivant simplement la courbe EUR/AUD et en attendant le signal de la cassure de la ligne de cou.

Conclusion

Contrairement à l’utilisation des graphiques simples l’utilisation des indices de devises offre deux avantages.

Premièrement les signaux des indices sont plus fiables que les signaux sur une parité. En effet, en travaillant sur les signaux détectés sur un indice nous travaillons sur les signaux issus d’une analyse synthé- tique de 5 parités.

Deuxièmement, l’analyse croisée des indices de de- vises permet d’éviter de se retrouver acheteur et vendeur de deux monnaies qui évoluent dans la même direction.

Si vous ne désirez plus recevoir les newsletter aldata cliquez ici