on ne devient pas leader sans raison

Logiciel de bourse détecteur d'opportunités

Cours d'analyse financiere

L’analyse technique et l’analyse fondamentale.

L’analyse technique et l’analyse fondamentale constituent deux méthodes d’analyse des marchés financiers. Ces deux approches se distinguent par des processus de décisions d’investissement complètement différents. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles sont en opposition, bien au contraire. Nombreux sont les investisseurs qui associent les deux méthodologies.

Le fondamentaliste s’attache à connaître l’environnement économique et financier de l’entreprise, à interpréter les résultats financiers et dégager des perspectives futures. L’objectif premier de l’analyse fondamentale sera de connaître la valeur intrinsèque d’un titre. Pour ce faire, l’économie, le secteur, la santé fi nancière de l’entreprise seront analysés, de même que les perspectives de bénéfi ces futurs, le chiffre d’affaires, les comptes de résultat, les bilans… La faiblesse principale de l’approche fondamentaliste réside dans le fait que la valeur intrinsèque d’une entreprise est difficilement calculable et manque de précision.

Pour l’analyste technique, toutes ces informations sont déjà prises en compte dans les cours. Elles n’ont alors aucune valeur prédictive. L’analyse technique s’attache à étudier les marchés plutôt que l’économie ou l’entreprise. Elle accordera beaucoup plus d’importance à la dimension psychologique. De cette façon, elle cernera mieux les comportements des intervenants sur le marché ainsi que leur état d’esprit. L’analyse technique tente d’apprécier les forces en présence sur le marché. La prise en compte de l’irrationalité ne signifie pas pour autant qu’un analyste technique soit en mesure de déterminer le moment exact où le marché va se comporter de manière irrationnelle. Toutefois, il pourra indiquer le moment où la dynamique des prix est sur le point de se modifier.

Le fondamentaliste s’intéresse aux raisons qui pourraient expliquer l’évolution des cours. Il s’inscrit davantage dans une optique de long terme comparativement à l’analyse technique. Il sera en mesure de faire des projections en fonction des informations fi nancières de l’entreprise et du secteur. En revanche, l’analyse fondamentale n’est pas de grande utilité pour un investissement de court terme.

L’analyse technique constitue l’un des meilleurs outils d’analyse des marchés à court, moyen et long terme. En effet, à long et moyen terme, l’analyste est en mesure de détecter les tendances de fond sur le marché et peut se positionner en conséquence. L’analyse technique est d’autant plus pertinente à court terme car elle intègre les notions de tendance ainsi que la dimension psychologique. Notons que la dimension psychologique et l’effet de mémoire des intervernants sur le marché ne jouent plus sur des horizons de temps trop grands.

De manière générale, à long terme, les marchés sont davantage guidés par les fondamentaux de l’économie, du secteur et de l’entreprise, alors qu’à court terme la composante psychologique est la plus importante. L’analyse fondamentale et l’analyse tech- nique sont donc deux approches complémentaires des marchés. Il est donc souhaitable de se positionner au départ sur des valeurs qui offrent de bonnes perspectives, dans un secteur et une économie en croissance. Or, une fois la valeur détectée, l’analyse fondamentale ne dit rien sur le moment d’acheter ou de vendre. Parallèlement, il se peut que la valeur soit fondamentalement bonne mais qu’elle se situe de façon conjoncturelle dans un cycle baissier. C’est là qu’intervient l’analyse technique comme outil de timing pour optimiser la prise de position et pour la gérer. L’analyse technique déterminera donc le meilleur moment pour acheter ou vendre.