Si vous n'arrivez pas à lire ce message, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.waldata.fr/mailing/050603/index.asp
NewsLetter Waldata 03 Juin 2005
Débutant        Confirmé       Expert  
Logiciels concernés : Gamme WalMaster Platinium
 Formation Interactive
 


Les volumes

Cette semaine nous allons étudier la notion de volume et survoler les différentes ressources présentes dans notre logiciel. Nous détaillerons dans les newsletters suivantes certains des indicateurs spécifiques dédiés aux volumes.

Généralités sur les volumes:

Le volume est par définition le nombre d’actions échangées d’une valeur dans un laps de temps défini, généralement une séance.

Si on multiplie le nombre de titres échangés par le cours on obtient le « flottant » Lors d’annulation, de distribution, de division de cours il sera nécessaire de réajuster les volumes car le flottant doit rester le même. Cette opération est automatiquement faite dans notre logiciel par le biais des mises à jour de notre base de donnée via BBXI.

La « liquidité » d’un titre est très importante et se traduit grossièrement par le nombre de titres échangés durant la séance.

La « capitalisation boursière » quand à elle est le nombre de titres émis par la société multiplié par le cours.

Il est préférable ou plutôt moins risqué de rentrer sur des valeurs liquides, le prix d’entrée ou de sortie sera mieux maîtrisé.

Les volumes sont souvent en « avance » sur les prix ce qui renforcera la pertinence d’un signal.

En conclusion l’analyse des volumes ne constitue pas à elle seule une information suffisante et pertinente, il faudra au moins lui associer un graphe de prix.

Les différents indicateurs techniques analysant les volumes:

Voici une liste non exhaustive des indicateurs que l’on peut utiliser pour l’analyse des volumes :

- PVI et NVI : Positive et Négative Volume Index.
- OBV : On Balance Volume.
- ADV : Accumulation Distribution Volume.
- ADC : Accumulation Distribution de Chaikin.

Nous allons, dans les futures news en voir les tenants et aboutissants afin de se faire une idée plus précise sur ces indicateurs souvent inutilisés car non connus par bon nombre de traders.

Il est évident que pour tout indicateur, quel qu’il soit, il ne conviendra pas de se limiter à la seule vision ou analyse de cet indicateur et de prendre position sur des trades.
Le trading et un mélange de sciences et d’étude multiples qui nous serons facilitées par l’emploi de notre logiciel Waldata.

Les anciennes news traitant des volumes:

Nous avions déjà traité certains aspects des volumes dans 2 News :

Lien : http://www.waldata.fr/mailing/040326/index.asp

Lien : http://www.waldata.fr/mailing/041224/index.asp

Si ce n’est déjà fait, nous vous conseillons de lire ou relire ces 2 news et de télécharger grâce aux liens présents, les ressources appropriées.

Les différentes ressources de votre logiciel sur les volumes:

En plus des 2 ressources citées ci-dessus et téléchargeables directement depuis la news concernée, notre logiciel nous offre plusieurs graphes, tableaux et courbes déjà directement formatées pour une utilisation ludique mais néanmoins sérieuse et profonde.

Ecrans :

- Bar + volume foncé : graphe + volume + mm + volume * cours.
- Indic Tester NVI : signaux générés par la méthode du NVI.

Ci-dessous les variables pour la création du bouton de réglage de notre Indic Tester :

Pour + de détails sur cette fenêtre voir la News précédente.

- Volumes anormaux : volumes traduits par code couleur.
- Volumes : volumes intégrés au graphe cours.

Indicateurs dynamiques :

- Volumes*cours : courbe à intégrer dans un graphe.

Tableaux dynamiques :

- Volumes : compare le volume du jour et de la veille.

Performers :

- PGCA volumes anormaux : Méthode intégrée au logiciel en option (voir service commercial de Waldata).
- Valeurs actives : tableau analysant les volumes très visuel et clair.

Et évidemment notre Optirush qui a son propre scénario intégré.

Les volumes dans une tendance haussière:

Une tendance haussière sera saine et validée par une augmentation progressive des volumes. Nous avons vu qu’une hausse des volumes peut apparaître avant la hausse effective des cours : par exemple lors d’une rupture à la hausse d’une droite de tendance. Cette forte hausse volumique augmentera la probabilité de la bonne réalisation de la tendance naissante.

On peut après une forte hausse avoir soit des volumes qui ne suivent plus (sorte de retard) soit une stagnation, voir un léger repli des volumes (manque de titres à la vente), ceci ne doit pas forcément remettre en cause notre tendance. Notre valeur a besoin de souffler avant de continuer dans sa tendance haussière.

Par contre il faudra se méfier d’un cours qui ne suit pas l’évolution croissante des volumes, car ces volumes donnent signe d’une pression vendeuse et le risque de retournement de tendance est important.

Les volumes dans une tendance baissière:

A l’inverse il n’est pas nécessaire d’avoir de forts volumes pour alimenter une tendance baissière.

Si peu d’acheteurs sont à l’achat sur une valeur, quelques ventes pourront rapidement faire chuter le cours c’est en quelque sorte la « gravitation boursière »

On peut assister à une augmentation forte de volume et de la volatilité dans une tendance baissière « c’est la panique »

On parlera de « sell-off » cela annonce généralement la fin de la baisse car vu l’ampleur des volumes traitée, au bout d’un certain temps il n’y aura plus de titres à la vente, on peut alors assister à une fin de mouvement baissier et prendre position ou tout simplement constater un Pull back donnant parfois lieu à une nouvelle baisse.

Les volumes et les figures chartistes:

Ci-dessous quelques notions ou rappels sur certaines figures chartistes et leur association avec les volumes.

- Pull back et Throw back : généralement dans des faibles volumes mais sans remise en cause la nouvelle tendance.

- Gap commun : maxi environ 150 % de la MMvol25 puis normalisation après quelques séances.

- Gap de rupture : volumes forts (le contraire serait suspect) environ 2 à 3 fois les volumes moyens, cette augmentation est souvent plus marquée dans le cas de Gap baissier.

- Gap de continuation : volumes étoffés.

- Gap de terminaison : il peut être associé à des volumes supérieurs à 3 fois la moyenne et se normalise au bout d’une semaine.

- Double bottom (top) : dans environ 65 % des cas, sur l’ensemble de la formation volume en baisse.

- Triple bottom (top) : même idée que le précédent.

- Rounding bottom : l’évolution des volumes suit en général celle des prix.

- Rounding top : l’évolution des volumes est inverse à celles des prix.

- V bottom (top) : généralement les volumes sont en forte hausse.

- Epaule-tête-épaule (inversée) : les volumes baissent généralement tout au long de la création de la figure.

- Triangle ascendant, descendant, symétrique : baisse tout au long de la création de la figure.

- Biseaux ascendant et descendant : idem triangle lors de la création de la figure.

Pour plus de détails sur ces volumes et figures particulières, nous pourrons si la demande est faite les détailler plus tard, dans d’autres News.

Il est sage de ne pas prendre ce résumé à la lettre mais en règle générale on peut estimer que dans la majorité des cas étudiés les volumes agiront de la sorte.

En conclusion :

« Pas d’oiseau sans plume, pas de hausse sans volume »

Proverbe de Mr. Aioubliélenom Jean.

A la semaine prochaine pour votre prochaine newsletter Waldata ou nous commencerons l’étude plus approfondie des indicateurs de volume. N’hésitez pas à nous faire part de vos attentes, remarques et suggestions.
Avez-vous trouvé cette lettre intéressante, vous a-t-elle été utile ?

L’équipe Waldata

 

Livre Tout savoir sur l'analyse technique de Waldata



Adresses utiles :
- Support technique
- Informations


Si vous souhaitez vous désabonner, envoyez votre adresse email à inscription@walmaster.com avec comme objet : Désabonner