On ne devient pas leader sans raison


     
Représentation disponible dans le Visual Bourse (c)Représentation disponible dans le Walmaster Classic (c) Voir la description de cet indicateur Voir la méthode de calcul de cet indicateur Voir l'analyse de cet indicateur Voir le graphique de cet indicateur

Directional Movement Index (DMI)

Description

Le DMI « Directional Movement Index » est un indicateur développé par Welles Wilder dans son livre « New Concepts in Technical Trading Systems ». C’est un indicateur très complet puisqu’il est en mesure de signaler l’existence d’une tendance et d’apprécier la force et la puissance de cette dernière. Pour ce faire, l’auteur propose d’interpréter simultanément plusieurs courbes. D’une part le comportement de DMI+ et DMI— , dont le but et de mesurer le rapport de force entre acheteurs et vendeurs et d’autre part la courbe de ADX qui a pour but de mesurer la force de la tendance.
Ainsi, l’auteur décompose le DMI en deux sous indicateurs intitulés le DMI+ et le DMI— . Le DMI+, également appelé PDI « Positive Directional Index » représente la force des « bulls » (la force des acheteurs) alors que le DMI— , également appelé NDI « Negative Directional Index », représente la force des « beans » (la force des vendeurs).
La lecture de positionnement de ces deux courbes l’une par rapport à l’autre nous permet de voir si le marché est dominé par les acheteurs ou par les vendeurs. A la courbe DMI+ et DMI— s’ajoute la courbe de l’ADX « Average Directional Index » qui agit comme un second filtre afin d’identifier l’existence ou non de la tendance. ADX au-dessus de son seuil critique à 20 montre que le marché suit une tendance marquée. Inversement lorsque l’indicateur est en dessous du niveau à 20, le marché évolue sans une réelle tendance et la domination des acheteurs ou des vendeurs n’est que temporaire et cela ne vaut pas le coup de prendre position sur la valeur.

Méthode de Calcul

Les formules de calcul de l’indicateur sont relativement compliquées et les présenter d’un point de vu purement mathématique ne nous avancera pas à grande chose. Ainsi, nous allons plutôt présenter le principe de calcul et de construction de l’indicateur.

DIM+ et DMI— :

Wilder considère qu’une pression haussière (bull) se caractérise par deux séances haussières consécutives. A l’inverse, une pression baissière se caractérise par deux séances consécutives de baisse. Ainsi en mesurant le range de variation des cours entre deux dates il est possible d’obtenir la mesure de la force acheteuse et vendeuse.

Prenons un exemple :
DI+ = (H1 - H0) = 160 - 152 = + 8
DI- = 0, car les cours ont progressé à la hausse (le plus haut est supérieur au plus haut précèdent).

La situation serait inverse si les cours avaient baissé. Enfin, les deux indicateurs seraient nuls si les cours n'avaient pas progressé entre deux périodes.
Pour analyser la situation sur une période donnée, par exemple sur 14 jours, il faut faire la somme glissante de la variation des cours à la hausse et à la baisse. Enfin, pour construire l’indicateur final de DMI+ et DMI— , il faut comparer la somme des DI avec le range parcouru par les cours sur la même période.
DMI+ sur 14 jours = (Somme sur 14 jours du DI+/Range parcouru par les prix sur 14 j) x 100
DMI— sur 14 jours 14 = (Somme sur 14 jours du DI —/Range parcouru par les prix sur 14 j) x 100
Si sur les 14 dernières périodes les cours n’ont fait que monter, le DMI+ sera égal à 100 et DMI— sera égal à 0.

L’ADX :

L’ADX représente la différence entre le DMI+ et le DMI à laquelle on applique une moyenne mobile exponentielle. L’ADX est un indicateur borné entre 0 et 100. La courbe ADX va permettre de révéler les tendances. Ainsi, plus l’ADX est élevé et plus il existe une différence importante entre les courbes DMI+ et DMI— . Ainsi, l’ADX ne traduit pas le sens de la tendance, mais l’intensité du mouvement.
Afin de lisser les fluctuations de l’ADX, on peut utiliser une « sorte » de moyenne de l’ADX, dénommée ADXR.

ADXR = (ADX j – ADX n)/2
n est la période de calcul de l’ADX.

Lorsque l’ADX ou l’ADXR s’infléchit après avoir marqué de nouveau plus haut, cela signifie que la tendance s’essouffle. L’utilisation seule de l’ADX et de l’ADXR permet d’identifier les débuts et fins de tendance.
 

Analyse

Lorsque les prix sortent du range de la veille par le haut, les acteurs du marché sont optimistes. Si le prix sort du range par le bas, cela traduit un pessimisme collectif. C'est de cette manière que le système directionnel mesure l'optimisme ou le pessimisme collectif.

Quand le DMI+ est supérieur au DMI— , les acheteurs dominent le marché et au contraire, les vendeurs dominent le marché lorsque la position des courbes est inversée. Lorsque l'écart entre les deux courbes s'accroît, les gagnants se renforcent et les perdants s'affaiblissent. C'est une situation favorable à la continuation de tendance en cours. Si par contre les courbes se rapprochent, les leaders perdent de la force, le marché est confronté à des troubles, la tendance est indécise et est susceptible de se retourner.

Ainsi, le DMI donne deux indications précieuses : d'une part, il indique la force des haussiers et des baissiers, d’autre part il lance des signaux clairs d’achat et de vende. Ces deux notions doivent être interprétées distinctement.

Graphique